La Grèce choisit Eurobank pour racheter New Hellenic Postbank

le
1

ATHENES (Reuters) - Le Fonds de stabilité financière hellénique (HFSF), organisme public doté de 50 milliards d'euros, a choisi la quatrième banque du pays, Eurobank, pour racheter New Hellenic Postbank (TT) dans le cadre de la réorganisation en cours du secteur bancaire grec.

Athènes a accepté, à la demande de ses bailleurs de fonds -Union européenne, Banque centrale européenne et Fonds monétaire international- de vendre Postbank et Proton Bank d'ici au 15 juillet. Cette vente fait partie des conditions posées à l'octroi d'une nouvelle tranche de l'aide de 240 milliards d'euros versée pour maintenir le pays à flot.

"Eurobank est l'acquéreur préféré pour New Hellenic Postbank", a déclaré le HFSF, qui compte signer un accord contraignant lundi. Le Fonds avait déjà choisi vendredi Eurobank pour racheter Proton Bank.

La Grèce est en passe de recapitaliser ses quatre plus grandes banques, tandis que les établissements jugés non rentables seront fermés afin d'améliorer la capacité du secteur à financer une économie engluée depuis six ans dans la récession.

Des banques de petite taille, telles que Hellenic Postbank et Proton qui appartiennent à 100% au Fonds de stabilité, ont éte scindées en une partie dite "bonne" et une autre "mauvaise".

La partie bonne d'Hellenic est ainsi devenue New Hellenic Postbank.

Le HFSF possède également 93,6% d'Eurobank, qu'il a recapitalisée à hauteur de 5,84 milliards d'euros le mois dernier.

George Georgiopoulos, Jean-Stéphane Brosse pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gmailla7 le samedi 13 juil 2013 à 20:57

    ELLE EST BELLE L'EUROPE DES BANQUES POLITICIENS DE M................

Partenaires Taux