La Grèce aurait moins de 50% de chances de rembourser sa dette

le
0
Moody's a dégradé de trois crans la note de la Grèce. Athènes reproche à l'agence de notation d'ignorer ses efforts pour réduire sa dette. La Bourse de New York affiche sa plus forte baisse à la clôture depuis août dernier.

Une fois encore, les agences de notation vont faire parler d'elles. Alors que les marchés financiers avaient retrouvé un semblant de confiance, Moody's vient de doucher leurs derniers espoirs. Trois semaines après Standard and Poor's, l'agence de notation a dégradé de trois crans la note qu'elle attribue à la dette publique de la Grèce à un niveau (Caa1) reflétant un risque réel de non-remboursement. «L'abaissement de la note reflète l'accroissement du risque de voir la Grèce échouer à stabiliser sa dette sans la restructurer», explique l'agence de notation. Autrement dit, Moody's craint que la Grèce fasse défaut. Un risque qu'elle évalue à environ 50%. Deux jours après que l'Allemagne avait rassuré les marchés financiers en écartant une restructuration de la dette grecque, l'agence de notation américaine, elle, ne croit pas que la Grèce puisse stabiliser sa dette sans une restructuration.

Ce choix est également motivé par «la hausse de la probabilité que l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant