La Grèce au FMI: «Les Grecs ont donné leur sang et tout ce qu'ils avaient»

le
0
Alors que la troïka doit faire une nouvel audit sur les comptes de la Grèce, le président grec a assuré qu'il ne cédera pas aux pressions de ses créanciers internationaux qui réclament de nouvelles mesures d'austérité.

Les Grecs, frappés de plein fouet par l'austérité, n'ont plus rien à donner, a déclaré lundi le président grec Karolos Papoulias aux créanciers de l'UE et du FMI, à l'approche d'un prochain audit fiscal en vue de nouveaux emprunts. «Aujourd'hui, les Grecs ont donné leur sang et tout ce qu'ils avaient pour surmonter la crise, et cela doit être respecté par l'Europe. Le peuple grec ne peut rien donner de plus», a-t-il soufflé à la fin d'une parade militaire en commémoration de la résistance grecque au fascisme, à Thessalonique, dans le nord du pays.

La Grèce ne cédera pas aux pressions de ses créanciers internationaux qui réclament de nouvelles mesures d'austérité, a promis ce lundi le président. «Ils ne doivent pas croire que nous céderons...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant