La grande panne des voyagistes

le
0
Valse des dirigeants et plans sociaux se succèdent dans une activité en crise profonde.

La crise économique qui pèse profondément sur les dépenses des Européens, la révolution Internet et les spasmes des printemps arabes se conjuguent pour plonger les grands voyagistes dans une tourmente historique. Les voyants des enseignes françaises connues de tous (Nouvelles Frontières, Marmara, Fram, Jet Tour...) restent désespérément dans le rouge. Selon le Ceto (Cercle d'étude des tour-opérateurs), les acteurs clés du secteur ont enregistré plus de 100 millions d'euros de pertes cumulées en 2011 et 2012. Et l'hiver dernier, les tour-opérateurs ont connu un creux historique, avec un trafic en recul de 11 %.

Un signe qui ne trompe pas: les trois dirigeants des principales enseignes du secteur ont des profils de managers et de spécialistes des restructurations bien plus que d'acteurs du tourisme. Et pour cause: TUI France sort tout juste d'un plan social portant ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant