La grande inquiétude des patrons français

le
0
Les chefs d'entreprise font de la résistance. Le premier ministre a beau leur faire les yeux doux, les critiques fusent contre le gouvernement.

Les patrons ne savent plus sur quel pied danser. La venue de Jean-Marc Ayrault à l'université d'été du Medef, la semaine dernière à Jouy-en-Josas (Yvelines), a certes été remarquée et saluée comme une main tendue du gouvernement: n'est-ce pas la toute première fois qu'un premier ministre en exercice assistait à cette grande messe du patronat, au risque de s'attirer les foudres des syndicats? Entre les salariés et les patrons, il faut choisir, ont aussitôt lancé ces derniers à l'adresse de Jean-Marc Ayrault, qui n'a eu de cesse de répéter, durant son discours, qu'il avait de «l'estime pour les patrons». Comme un ultime effort pour se rabibocher avec ceux qui, en France, détiennent les clés de la croissance et de l'emploi.

Les patrons ne sont pas dupes, toutefois. Beaucoup garderont longtemps en mémoire cet été horribilis durant lequel ils ont vu leurs carnets de commandes s'évanouir, la compétitivité de leurs produits s'essouffler, mais aussi leur moral s'effo

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant