La grande déception de Ricciardo

le
0

Tout prêt de remporter le Grand Prix de Monaco, Daniel Ricciardo a subi un arrêt au stand manqué, ce qui lui a coûté sa place de leader dans la course. Le pilote s’est dit très déçu.

Il aurait dû gagner. Pourtant, Daniel Ricciardo n’a terminé que deuxième du Grand Prix de Monaco, derrière Lewis Hamilton, dimanche. En cause, une faute incroyable des mécaniciens de son équipe Red Bull. Ils n’étaient tout simplement pas prêts au moment du changement de pneumatiques lors du deuxième arrêt du pilote et son passage aux pneus slicks. « Je suis dévasté. Barcelone m’a fait du mal quand une erreur de stratégie m’a coûté la victoire mais j’avais digéré. Mais là, c’est pire parce que ça fait deux fois d’affilée, parce que c’est Monaco », s’est-il exprimé, très déçu, sur Canal+. Daniel Ricciardo avait pourtant fait le plus dur samedi en signant la pole position du Grand Prix, d’autant plus que, malgré les conditions météorologiques de dimanche, il avait accentué cette place de leader au début de la course. « J’ai fait le boulot puis on a perdu notre avance en mettant les pneus intermédiaires puis j’ai perdu la tête de la course parce qu’il n’y avait pas de pneus pour moi à l’arrêt suivant », a-t-il raconté. L’Australien aura une nouvelle possibilité à Montréal dans deux semaines…
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant