La Grande-Bretagne ouvre une enquête contre Airbus pour corruption

le
0
La Grande-Bretagne ouvre une enquête contre Airbus pour corruption
La Grande-Bretagne ouvre une enquête contre Airbus pour corruption

L’organe britannique chargé de la lutte contre la corruption a ouvert une enquête sur « des soupçons de fraude, pots-de-vin et corruption dans l’activité de l’aviation civile d’Airbus ».

La Grande-Bretagne a ouvert une enquête criminelle à l’encontre du groupe Airbus, concernant des soupçons de corruption, a annoncé dimanche 7 août l’organe britannique chargé de la lutte contre la corruption. « Ces allégations portent sur des irrégularités concernant des consultants tiers », a précisé le Serious Fraud Office (SFO) dans un communiqué.

Le SF0 « a ouvert une enquête sur des soupçons de fraude, pots-de-vin et corruption dans l’activité de l’aviation civile d’Airbus », a confirmé le groupe aéronautique européen. Le groupe a souligné qu’il entendait « coopérer avec le SFO ».

L’affaire porte sur l’utilisation par Airbus d’intermédiaires à l’étranger. L’agence britannique de crédit à l’exportation, UK Export Finance (UKEF), avait annoncé en avril avoir transmis au SFO un dossier concernant Airbus. Le groupe avait alors fait lui-même état de « certaines inexactitudes » dans des demandes de garanties de crédit à l’exportation auprès de l’UKEF. Face à ces soupçons d’irrégularités, l’agence britannique de crédit à l’exportation avait annoncé la suspension de son soutien aux transactions d’Airbus, une décision suivie par les agences françaises et allemandes.

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant