La Grande-Bretagne confrontée à son passé colonial 

le
0
Quatre Kényans réclament des réparations pour des tortures commises il y a 50 ans lors de la révolte des Mau Mau.

De notre correspondant à Londres.

Le procès très inhabituel qui s'est ouvert jeudi devant la haute cour de justice de Londres rouvre un des volets les plus sanglants et les plus sombres de l'histoire coloniale britannique. Les quatre plaignants, âgés entre 70 et 90 ans, sont venus du Kenya pour réclamer au gouvernement britannique des dédommagements pour les tortures qu'ils ont subi lors de la violente répression de la révolte des Mau Mau au Kenya il y a plus de cinquante ans.

Le premier ministre David Cameron, lors d'une visite au Pakistan, a lui aussi provoqué de très vives réactions en estimant que l'ancien empire britannique était responsable de nombreux conflits actuels sur la planète. Interrogé sur le rôle possible de la Grande-Bretagne pour résoudre le conflit du Cachemire, il a répondu qu'il ne voulait pas intervenir, car «comme c'est le cas pour un si grand nombre de problèmes dans le monde, nous en sommes les premiers responsables». Sa remarque a été

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant