«La GPA, un risque d'exploitation des femmes»

le
0
Le président du Comité consultatif national d'éthique (CCNE), Jean-Claude Ameisen, a estimé jeudi, à propos de la nouvelle polémique sur les mères porteuses, qu'on ne pouvait pas «pénaliser les enfants en raison d'une conduite des parents».

«Il faut leur donner un statut qui ne les pénalise absolument pas. Les enfants ne sont pas responsables du comportement des parents», a déclaré le Pr Ameisen sur RMC.

Une circulaire de la ministre de la Justice vise à faciliter la délivrance de certificats de nationalité française aux enfants nés de mère porteuse à l'étranger, pratique qui n'est pas autorisée en France. «Donner des droits à un enfant n'est en rien légitimer ou accepter la conduite des parents», a affirmé le Pr Ameisen, rappelant que le CCNE avait émis il y a deux ans un avis négatif à la légalisation de la gestation pour autrui (GPA). «À mon sens, le risque d'instrumentalisation et d'exploitation des femmes est considérable», a estimé à titre personn...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant