La glottophobie, un mal français ?

le
2
Louis Jouvet et Arletty, jouant une scène mythique du film Hôtel du Nord, en 1938, où la comédienne dévoile sa gouaille toute parisienne. 
Louis Jouvet et Arletty, jouant une scène mythique du film Hôtel du Nord, en 1938, où la comédienne dévoile sa gouaille toute parisienne. 

C'est un livre* surprenant et stimulant qui vient de paraître aux éditions Textuel. Son titre : Discriminations : combattre la glottophobie. Textuel est une maison engagée, le vocable de « discrimination » surprend donc à peine. Non, ce qui interpelle est ce bizarre mot : « glottophobie ». L'heure étant aux phobies de tous poils, on cherche de quoi il en retourne. La glottologie renvoie à l'étude de la langue, la glotte étant une partie du larynx qui permet la phonation, c'est-à-dire l'émission d'un son. Il existerait donc une phobie visant certaines langues ou manière de s'exprimer.

« Le mépris, la haine, l'agression, le rejet de personnes. Discrimination négative fondée sur le fait de considérer incorrectes, inférieures, mauvaises certaines formes linguistiques », précise cet essai dense, à la fois sociologique et historique, mais aussi éminemment politique. En fait de langue, il est plutôt question de pratiques linguistiques locales, régionales, sociales, religieuses ou ethniques. Le locuteur peut être un ado, un ouvrier, un paysan, un banlieusard, un homosexuel ou quelqu'un issu d'une population nomade. Cette altérité se traduit par un accent, par des tournures syntaxiques, des mots employés, des façons de parler?

L'auteur du livre, Philippe Blanchet, professeur de sociolinguistique à l'université Rennes-2, regrette le manque de visibilité dans le champ social des discriminations liées à ces...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le jeudi 24 déc 2015 à 14:36

    La Gloutonnerie un mal des élus et gouvernements français.

  • dotcom1 le jeudi 24 déc 2015 à 13:33

    La glottophobie touche nombre d'Anglais et d'Américains qui ne parlent pas de langues étrangères.