La gestion obligataire confrontée à de nouveaux défis

le
1

(NEWSManagers.com) - Comment passer le cap de la hausse des taux, dont le calendrier est toujours très difficile à décrypter, dans un environnement où les variations sur les risques de déflation, désinflation ou encore inflation marquent bien les hésitations des investisseurs ? Dans un tel contexte, les participants à un atelier du Forum GI sur les stratégies obligataires (" Quelles stratégies obligataires privilégier sur les taux ?" ) ont marqué avec insistance l'importance de la diversification.

Denis Lehman, responsable de la gestion OPCVM obligataire chez Aviva Investors France a estimé que le crédit n'était pas trop cher, comme certains le prétendent. Et selon Sébastien Barbe, directeur général de Schelcher Prince Gestion, " le crédit paraît cher parce que les taux sont bas" .

Mais Eric Pictet, marketing director chez Muzinich, a reconnu que l'environnement du high yield n'était peut-être aussi " excitant" que par le passé. Avec une volatilité extrêmement basse, des risques de spread ou de défaut limités, " nous sommes dans un environnement ennuyeux de captation du coupon" , a-t-il estimé.

Autre stratégie qui peut sembler un peu rébarbative dans un environnement de taux bas, le monétaire. Mais selon Denis Lehman, le monétaire peut offrir des opportunités avec un produit assorti d'un overlay très peu coûteux qui peut permettre de passer le cap de la hausse des taux.

Il y a enfin toutes les possibilités offertes par les fonds de prêts à l'économie dont la demande va forcément augmenter avec une reprise un peu plus marquée de l'économie. Il y a là un véritable axe de diversification, ont souligné les participants. " Nous observons une convergence des loans vers le high yield et du high yield vers les loans" , a observé Sébastien Barbe. " C'est un nouveau métier mais nous allons aussi le faire" .

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • TL70190 le jeudi 27 mar 2014 à 15:13

    En effet, si les coupons restent sous la pondération du yield shield , plafonné par les echéances a moyen terme du spread attendu sur l'indice principal retenu par les stress tests positifs convergeants avec les loans ,le monétaire peut offrir des opportunités avec un produit assorti d'un overlay très peu coûteux qui peut permettre de passer le cap de la hausse des taux.