La gestion immobilière des hôpitaux universitaires épinglée

le
0
Sécurité incendie défaillante, surfaces de plus en plus étendues,? La Cour des comptes pointe dans un rapport des investissements d'envergure qui n'ont pas permis de réaliser les gains de productivité nécessaires.

Après avoir investi 18 milliards en 10 ans dans l'immobilier et les équipements, les prestigieux hôpitaux universitaires (CHU) n'ont pas su améliorer autant que possible leur efficience, relève la Cour des comptes dans un rapport publié ce jeudi. Loin de là.

Pour commencer, les grands hôpitaux appliquent avec difficulté les très nombreuses normes qui leur sont imposées. «Pour ne citer qu'un exemple, pointe la Cour des comptes, 16% des bâtiments ont reçu un avis défavorable d'exploitation par la commission sécurité incendie». Soit 213 bâtiments depuis 2007. Pour ne pas bloquer le système de soins en fermant des unités hospitalières entières, «aucune mesure administrative de fermeture n'est prise». Les CHU appliquent pour ce faire des mesures co...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant