La gestion des risques vue par l'AMF

le
0
(lerevenu.com) - L'analyse a porté sur un échantillon regroupant les émetteurs du compartiment A d'Euronext Paris (à l'exception des sociétés étrangères), des établissements de crédit et des entreprises d'assurance, soit au total 106 entreprises. En outre, l'étude a été complétée par des échanges directs avec les émetteurs au travers d'un questionnaire centré sur l'information donnée sur les procédures de gestion des risques.

Les émetteurs, dans leur quasi-totalité (96%), donnent dans leurs rapports une description des risques relatifs à l'élaboration et au traitement de l'information financière et comptable, mais aussi des procédures mises en place pour couvrir ces risques, se félicite l'AMF. S'agissant des risques opérationnels, 64% des rapports contiennent une description de ces risques. Néanmoins, 50% des émetteurs ne donnent aucune description des procédures de gestion de leurs risques « opérationnels » dans ce rapport. Parallèlement, le lien entre la rubrique « facteurs de risques » du document de référence et le rapport du Président n'est établi que pour 66% des rapports.

Au-delà de cette analyse, l'AMF a souhaité mieux comprendre l'information du comité d'audit sur les risques, en interrogeant les émetteurs. Ainsi, 74% des émetteurs ayant répondu indiquent « fournir une information au comité d'audit ou à un autre comité sur des facteurs de risques extérieurs à la société (de type géopolitique, sociétal, évolutions technologiques?) ». Par ailleurs, au regard de l'évolution et de la complexité des normes comptables, 68% jugent « globalement important le risque de déconnexion entre le reporting comptable imposé par les normes IFRS et la communication financière ».

Pour consulter le rapport de l'AMF (12 pages)
http://www.amf-france.org/documents/general/10648_1.pdf

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant