La gestion de patrimoine, un métier bien moins rentable

le
0

(lerevenu.com) - La rentabilité de la profession se redresse, mais le grand optimisme n'est pas de mise, selon Booz Allen, le cabinet de conseil en stratégie : «Nous partons aujourd'hui du principe que pour l'ensemble du secteur de la gestion de patrimoine, le pire est derrière nous. Nous nous attendons à une légère amélioration des marges dans les années à venir. Mais pour de nombreux petits instituts, la lutte pour la survie est loin d'être terminée», explique Daniel Diemers, membre de la direction chez Booz & Company à Zurich.

Les sociétés de gestion de patrimoine doivent faire face à une exigence croissante de leurs clients, explique l'étude : «Les clients veulent avoir accès aux informations, poser des questions ou prendre des décisions à tout moment et via différents canaux.» Mais les défis auxquels doivent faire face les gérants de patrimoine sont la «pluie de nouvelles directives qui encadrent la profession»: FATCA, MiFID II, transparence fiscale formulée par l'OCDE, sans parler de l'échange automatique d'informations. En foi de quoi, malgré la multiplication des grandes fortunes à gérer, «la pression des coûts persistera malgré la croissance.» 

Source

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant