La gestion d'actifs de Natixis pénalisée par l'effet marché

le
0
(NEWSManagers.com) - Les encours de la Gestion d' Actifs de Natixis sont ressortis à 525 milliards d' euros au 30 septembre 2011 contre 533 milliards d' euros au 30 juin 2011, annonce la banque dans ses résultats du troisième trimestre 2011. L' effet marché négatif (-28 milliards d' euros) l' emporte sur l' effet change positif (+17 milliards d' euros). De son côté, tirée notamment par les produits obligataires et par la gestion alternative via la plate forme de distribution centralisée NGAM, la collecte nette est positive à 3,1 milliards d' euros.

En Europe, les encours atteignent 309 milliards d' euros, en recul de 3% depuis le début de l' année. Le marché européen est encore difficile, du fait notamment de la forte baisse des marchés actions, mais la collecte redevient positive sur les supports monétaires (+1,1 milliard d' euros), commente Natixis.

Aux Etats-Unis, les encours s' établissent à 289 milliards de dollars, en diminution de 0,9% depuis le début de l' année.
Dans ce contexte, les revenus de la Gestion d' Actifs sont en baisse de 3% par rapport au troisième trimestre 2010 à 341 millions d' euros, mais en hausse de 4% à 1.062 millions d' euros sur les 9 premiers mois de l' année, comparé à la période correspondante en 2010.
De son côté, les revenus de la Banque Privée s'affichent à 24 millions d' euros au troisième trimestre 2011 contre 23 millions d' euros au troisième trimestre 2010. La progression atteint 7 % sur les périodes comparées d' une année à l' autre.

L' activité Assurance affiche de bonnes performances commerciales, avec une collecte nette qui surperforme le marché français au troisième trimestre 2011 à 123 millions d' euros. Les encours d' assurance au 30 septembre 2011 atteignent ainsi 37,7 milliards d' euros, en augmentation de 4,7% par rapport au 30 septembre 2010.

Les revenus de l' assurance-vie sont pénalisés par un impact négatif dû à la forte chute des marchés actions. En coût du risque, l' impact additionnel des dépréciations sur la dette souveraine grecque est de 27 millions d' euros.

Les expositions aux dettes souveraines des pays périphériques (GIIPS) ont été fortement réduites à fin octobre.

Au total, les revenus du pôle Epargne, auquel appartient la Gestion d' Actifs, baissent de 4 % par rapport à la même période en 2010, à 410 millions d' euros. Sur les neuf premiers mois de l' année 2011 cependant, ils marquent une progression de 5 % par rapport à 2010, à 1 335 millions d' euros.

Au niveau du groupe dans son ensemble, le résultat net part du groupe ressort à 344 millions d' euros en hausse de 13% par rapport au troisième trimestre 2010. Sur la même période, le produit net bancaire ressort à 1.586 millions d' euros, en progression de 11% comparé à la même période en 2010. L' impact de la dépréciation de la dette souveraine grecque représente 40 millions d' euros avant impôt.

Sur les 9 mois 2011, le résultat net part du groupe s' élèvent à 1.260 millions d' euros, en baisse de 2 % par rapport au neuf premiers mois 2010.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant