La gestion collective a rebondi en France en 2012

le
0

(NEWSManagers.com) - Les données collectées au titre de l'exercice 2012 font apparaître un montant brut d'actifs gérés par les sociétés de gestion de 2 867 milliards d'euros au 31 décembre 2012, soit une hausse de 4,3% par rapport à 2011, selon le rapport annuel sur la gestion d'actifs pour le compte de tiers en 2012 publié le 22 novembre par l'Autorité des marchés financiers ( AMF). La répartition des encours gérés entre la gestion collective et la gestion sous mandat reste stable par rapport à l'année dernière. A raison de 51%, la gestion collective continue de représenter la majorité des encours gérés.

Après deux coups d'arrêt de la croissance en 2008 et 2011, l'année 2012 est une année de rebond pour la gestion collective en France. Cette tendance positive résulte largement de la bonne performance des marchés actions et de taux, l'effet collecte étant plus limité. L'encours brut global de la gestion collective s'élevait au 31 décembre à 1.471 milliards d'euros, dont 51 milliards d'euros de fonds de droit étranger non Ucits.

Les trois principales classes d'actifs ont contribué à la hausse de 4,5% des encours de la gestion collective. Malgré un contexte de taux bas, les fonds monétaires ont enregistré une collecte supérieure aux années précédentes. Cette collecte nette positive est en grande partie attribuable aux institutions financières. Les fonds obligataires ont bénéficié non seulement de bonnes performances mais également d'une forte collecte. La hausse de 22 milliards d'euros des encours est attribuable à 40% à l'effet collecte et à 60% à l'effet marché. S'agissant des fonds actions, l'effet performance (+18% pour le CAC 40) compense une décollecte régulière tout au long de l'année. La valorisation des OPCVM, hors monétaires, est corrélée à l'évolution des marchés actions. L'effet " marché" contribue donc significativement à la variation des encours.

Par ailleurs, la concentration du marché de la gestion collective s'est accentuée au cours de l'année 2012. Les parts de marché des 10 et des 20 premiers acteurs représentent respectivement 57% et 74%, soit une hausse respective des encours gérés de 6% au cours de l'année 2012, au détriment des 100 derniers acteurs (en termes d'actifs bruts gérés) qui représentent seulement 0,3% des parts de marché.

Dans un environnement toujours plus concurrentiel, les sociétés de gestion rationalisent leurs gammes afin d'augmenter la lisibilité auprès des investisseurs. Si le nombre de fonds vivants continue de diminuer pour s'établir à 11 731 au 31 décembre 2012 (soit une diminution de 1,7% par rapport à 2011), on assiste également à un ralentissement des créations d'OPCVM français (-15% entre 2011 et 2012). Il est intéressant de noter que ce ralentissement n'est pas compensé par le nombre de passeports européens (14 délivrés au cours de l'année 2012). En effet, les autorisations d'OPCVM européens ont progressé de seulement 3% sur la même période.

S'agissant des OPCVM à vocation générale, le recul du nombre d'agréments initiaux est moins marqué. 563 OPCVM à vocation générale ont été agréés en 2012 contre 615 en 2011, soit une baisse de 8%. Comme pour les encours, cette baisse est à nuancer au regard de la typologie d'actifs sous-jacents.

Malgré un fléchissement des rendements offerts, les OPCVM monétaires confirment leur attractivité. Si la conjoncture de baisse des taux est favorable aux OPCVM obligataires (+10% entre 2011 et 2012), elle est un frein au développement des fonds à formule (-22% entre 2011 et 2012). En dépit de la reprise des marchés actions, les OPCVM actions n'ont pas encore renoué avec une dynamique de croissance, tant au niveau du nombre de créations de fonds que de la collecte. Par ailleurs, les investisseurs semblent se détourner des fonds de fonds alternatifs, entraînant une baisse de 55% des agréments initiaux dans cette classe. Enfin, il convient de préciser qu'une partie de la baisse du nombre de fonds s'explique par l'augmentation de la taille des produits dans un contexte de rationalisation des gammes.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant