La géothermie, l'autre façon d'exploiter la richesse des sols

le
0
La géothermie, l'autre façon d'exploiter la richesse des sols
La géothermie, l'autre façon d'exploiter la richesse des sols

La technique de la fracturation hydraulique a beaucoup fait parler d'elle ces derniers mois, car elle présente le risque d'endommager les nappes phréatiques de façon irrémédiable. Ce dont on parle moins, c'est des techniques qui permettent d'exploiter les couches profondes de la terre sans que cela présente de risque pour l'environnement, et qui font recours à la chaleur des sols.

Disponible toute l'année, constante dans le temps et indépendante de la météo : la géothermie est une énergie verte qui ne présente que des avantages. Les civilisations de l'Antiquité l'avaient bien compris, qui y ont fait recours pour alimenter leurs bains publics en eau chaude. Cette technique, la géothermie très basse énergie, fait recours à la chaleur des sols situés à quelques mètres sous la terre, à des températures qui atteignent au maximum 30°C. Elle a "refait surface" au début du 20e siècle en Islande, qui en fait aujourd'hui un usage intensif puisque 27% de la consommation d'énergie du pays est assurée par la géothermie. En France, 200 000 logements tirent leur chauffage des couches superficielles de la Terre, et le gouvernement s'est donné pour objectif d'équiper 600 000 logements supplémentaires entre 2010 et 2020. Une initiative louable, à l'heure où le prix des énergies de chauffage, et notamment du kilowattheure d'électricité, est en croissance ininterrompue... Sauf qu'en matière de géothermie très basse énergie, le potentiel des sols de no

Lire la suite

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant