La gauche veut laisser DSK «respirer»

le
0
RÉACTIONS - Pour François Pupponi, maire de Sarcelles et proche de DSK, ce dernier «s'exprimera lorsqu'il en aura envie». À droite, on peste contre le tourbillon médiatique entourant son retour en France.

Voici les principales réactions à l'arrivée de Dominique Strauss-Kahn dimanche à Paris, près de quatre mois après l'arrestation de l'ancien patron du FMI à New York pour une affaire d'agression sexuelle pour laquelle toutes les charges ont été abandonnées :

o Jean-Christophe Cambadélis, proche de DSK, dans un communiqué : «Aujourd'hui DSK est libre de son rythme et de ses choix. [...] L'injustice d'une condamnation médiatique, sans appel et sans preuve, pour un acte certes inapproprié et condamné par les Français, conduisant à une vie dévastée et à un destin dérobé sera revisitée. Le temps fera son oeuvre et les zones d'ombre de cette affaire seront de nouveau explorées. Déjà, l'extraordinaire reconnaissance française pour la dignité d'Anne Sinclair en est la manifestation. La France face à cette crise économique aura besoin de son talent et l'épreuve inouïe l'aura mûri. Le temps de la reconstruction, forcément long, commence. Ce retour en est l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant