La gauche verte de rage !

le
0
Le secrétaire national d'EELV, Pascal Durand, avait lancé un ultimatum à François Hollande sur la transition énergétique.
Le secrétaire national d'EELV, Pascal Durand, avait lancé un ultimatum à François Hollande sur la transition énergétique.

France Inter : Pourquoi les Verts poussent-ils le bouchon un peu trop loin ? Charlotte Chaffanjon : Parce que les Verts me rappellent ce conte dans lequel, pour s'amuser, un petit garçon, gardien de troupeau, ne cesse de crier au loup. Les villageois accourent à chaque fois pour rien et finissent pas ne plus croire le petit garçon. Eh bien, à force de crier à tort et à travers qu'ils vont quitter le gouvernement, plus personne ne croit les écolos. Par contre, ils commencent à poser un sérieux problème d'autorité au gouvernement, qui est, et là je cite un dirigeant socialiste très proche de François Hollande, "affaibli par des alliés qui ne se comportent pas bien. Les Verts commencent à poser un vrai problème. On ne peut pas continuer à gouverner avec des zozos pareils. Il faut être ferme avec eux". En petit comité, Jean-Marc Ayrault s'interroge tout haut sur la meilleure manière de gérer leur cas. Les Verts n'en finissent pas de lancer des ultimatums...

Le dernier ultimatum lancé samedi par Pascal Durand n'est que le énième d'une longue série. Le patron des Verts a donné six jours à François Hollande pour donner des engagements sur la transition énergétique. Mais les autres leaders écolos, Jean-Vincent Placé, Noël Mamère et même les ministres Pascal Canfin et Cécile Duflot, ont tour à tour menacé de claquer la porte. Un jour à cause de la politique menée par Manuel Valls, un autre à cause du limogeage de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant