La gauche vent debout contre la tribune de Sarkozy, soutenu par son camp

le
76
La gauche vent debout contre la tribune de Sarkozy, soutenu par son camp
La gauche vent debout contre la tribune de Sarkozy, soutenu par son camp

C'est l'affaire de trop pour Sarkozy. Trois jours après la publication dans la presse d'écoutes de ses conversations avec son avocat, l'ancien président de la République est sorti de sa réserve politique instaurée au lendemain de sa défaite en mai 2012. Dans une longue tribune dans le Figaro ce vendredi, il se défend et riposte avec virulence sur plusieurs des sujets qui lui valent d'être ou d'avoir été dans le collimateur de la justice.

Mais ce sont bien les écoutes téléphoniques installées depuis huit mois par la justice, qui mettent hors de lui l'ex-Chef de l'Etat. Selon lui «des principes sacrés de notre République sont foulés aux pieds avec une violence inédite et une absence de scrupule sans précédent». Il n'hésite pas à comparer ces méthodes aux «activités de la Stasi» (police politique de l'Allemagne de l'Est). Un parallèle qui suscite la colère de la gauche depuis jeudi soir.  «Toute comparaison avec des dictatures est forcément insupportable», a réagi François Hollande. 

VIDEO. Hollande/Sarkozy : comparaison avec des dictatures «insupportable»

>> QUESTION DU JOUR. Comprenez-vous la réaction de Nicolas Sarkozy ?

Les réactions de la journée :

19h35. David Assouline estime que Sarkozy «est passé des cartes postales de vacances au missile anti-républicain. Il a fait fort». Et le porte-parole du Parti socialiste d'enchaîner: «Pour un ancien président de la République, cette saute d'humeur a de quoi nous inquiéter. On savait déjà, quand il était président en exercice, qu'il avait ces moments de violence et ces sautes d'humeur qui ne rassurent pas quand on dirige l'Etat. Il a franchi un cap (...)», a ajouté le sénateur de Paris. Quant au parallèle établi par Nicolas Sarkozy entre les écoutes judiciaires le visant et les méthodes de la Stasi, «c'est une dérive incroyable, a insisté Assouline, si on crée une telle défiance, une telle suspicion sur des institutions ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz le dimanche 23 mar 2014 à 15:56

    M3633422 : on se sent concerné ! Dans la vie il y a ceux qui font et ceux qui bêlent... Moi je fais... ne vous déplaise...

  • M363422 le dimanche 23 mar 2014 à 12:02

    " Il n'y a pire borné que celui qui veut l'être"..Mais si,il y a pire,il y a celui qui ignore l'être et se croit donc libre de penser. Et qui fier de lui ressasse toujours les mêmes propos qu'il prend pour des arguments.Car les "clichés",les insinuations,les ragots de caniveau,les affabulations, ne sont pas une argumentation.Ils affichent surtout l'incompétence,la petitesse et la médiocrité de beaucoup ici.

  • janaliz le dimanche 23 mar 2014 à 09:29

    Le pire étant qu'il y a aussi des gens pour croire encore le pingouin de service qui ment depuis plus de 3 ans... Il n'y a pire borné que celui qui veut l'être... Et merci d'avance à l'effaceur...!!!

  • janaliz le dimanche 23 mar 2014 à 09:29

    Et j'ai de la constance... Vous pouvez m'en croire. Quant au soviet suprême effaceur il prouve par son action de censure éradicatrice l'à-propos et la réalité des commentaires !

  • janaliz le dimanche 23 mar 2014 à 09:28

    Les grands effaceurs confirment ainsi mon propos : malades de haine !!! Nous vous remercions pour l'ensemble de votre oeuvre. L'arrêt de la présomption d'innocence, la faculté de prendre fait et cause pour les délinquants (cf le mur de la honte autrement appelé le mur des nocs), la faculté aussi d'insulter la procédure judiciaire, cf la présidente du fabuleux syndicat de la magistrature mise en examen dans l'affaire du mur et qui envoie "paître" l'enquêteur... Mais nous prenons acte...

  • fgino le samedi 22 mar 2014 à 19:16

    SARKO n'est pas grand mais le p'tit gros lui arrive à peine à la cheville !!

  • janaliz le samedi 22 mar 2014 à 18:13

    Je rappelle pour mémoire à l'aimable assistance qu'une certaine actrice fut écoutée pendant longtemps parce qu'elle refusait de coucher avec un ministre de Vichy, qu'un certain comique fut éradiqué du paf et subi plusieurs contrôles fiscaux parce qu'il pensait que la rose n'était pas l'important mais plutôt l'em.... Et ses disciples veulent nous faire croire qu'ils n'utilisent pas les mêmes procédés. Combien de temps vont encore durer les écoutes ? Dix ans... Malades de haine...

  • elouvet le samedi 22 mar 2014 à 17:23

    le MONDE utile les mêmes méthodes d'intox que la PRAVDA

  • elouvet le samedi 22 mar 2014 à 17:22

    vent debout.....à force de cracher leur m....dr elle va leur revenir dans la figureje ris d'avance

  • 11246605 le samedi 22 mar 2014 à 14:24

    La justice de ce pays est à 2 vitesses (voir Mur des c.ons). Quant à Berlusconi, il a effectivement des affaires en cours dont des affaires sexuelles (voir rue du cirque ou affaire Sofitel de NY). Mais c'est tellement facile de s'acharner sur quelqu'un pour éviter de balayer la m.erde devant sa propre porte !