La gauche s'apprête à présider le Sénat 

le
0
Le socialiste Jean-Pierre Bel devrait succéder à l'UMP Gérard Larcher.

Gérard Larcher caresse du regard son bureau de président du Sénat, occupé avant lui par le juriste Portalis, le mathématicien Monge et le naturaliste Lacépède. Le deuxième personnage de l'État se rendra samedi à 15 heures dans l'hémicycle du Palais du Luxembourg pour l'élection du président de la Haute Assemblée. Et, sauf coup de théâtre, les sénateurs désigneront le candidat socialiste, Jean-Pierre Bel, pour lui succéder.

Larcher a délivré son dernier message de président. Dans une lettre adressée à tous les sénateurs, il a mis en garde contre le risque d'un Sénat militant. «Si le Sénat revient sur sa tradition de respect de tous par tous, alors le Sénat reculera», écrit le président sortant. Larcher attribue à Nicolas Sarkozy une part déterminante dans la défaite de la majorité sénatoriale. Dans une interview au Monde, le sénateur des Yvelines s'est dit «frappé des questions qui (lui) étaient adressées par les élus sur l'action du présiden

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant