La gauche répond à Nathalie Kosciusko-Morizet

le
0
Les socialistes balancent entre indignation et sarcasmes après la tribune de l'ancienne ministre sur le gouvernement et ses «bourgeois de la politique».

«C'est quoi, cette surréaction?», a lancé, ingénue, Nathalie Kosciusko-Morizet mardi sur RTL. L'ex-ministre de Nicolas Sarkozy se dit surprise par les réactions qui ont suivi la parution, dans Le Figaro de lundi, d'une tribune où elle fustige le gouvernement. «Ces bourgeois de la politique qui se sont déguisés, bedaines effacées, sourires patelins, se révèlent arrogants, menteurs, tricheurs», a-t-elle écrit en dénonçant une présidence «fruit du hasard».

Le premier ministre a balayé d'un revers de la main la polémique, lundi sur TF1, en expliquant que «cette manière de faire de la politique» ne l'intéressait pas. «On peut me traiter de tous les noms mais certainement pas de bourgeois. Surtout pas moi», a ajouté Jean-Marc Ayrault en retournant la critique à son opposante.

«Les leaders de l'UMP aboient mais n'ont rien à proposer, le débat démocratique a besoin d'une opposition digne, pas d'une opposition de roquets», a estimé Harlem Désir, futur premier

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant