La gauche rend hommage à Georges Moustaki

le
2
LA GAUCHE REND HOMMAGE À GEORGES MOUSTAKI
LA GAUCHE REND HOMMAGE À GEORGES MOUSTAKI

PARIS (Reuters) - La gauche a rendu hommage jeudi au chanteur et compositeur français Georges Moustaki, interprète du "Métèque", mort dans la nuit de mercredi à jeudi à l'âge de 79 ans des suites d'une maladie des bronches.

Né à Alexandrie, le chanteur d'origine grecque avait arrêté de chanter début 2009 en raison de ses problèmes respiratoires. Dans un entretien à la Croix en octobre 2011, il expliquait que sa maladie était "irréversible" et qu'elle le rendait définitivement incapable de chanter.

"Je suis devenu plus sensible aux témoignages qui me réchauffent le coeur", confiait-il alors. "Ces marques d'humanité m'ont permis de conserver l'envie de me battre. J'ai eu une vie passionnante. Je voudrais qu'elle le reste jusqu'au bout".

Figure de la chanson française engagée, Georges Moustaki avait composé en mai 68 l'une de ses plus célèbres chansons "Le Métèque" (1969) et avait écrit pour Edith Piaf, Barbara, Juliette Gréco ou encore Serge Reggiani.

François Hollande a salué dans un communiqué "un immense artiste, dont les chansons populaires et engagées ont marqué plusieurs générations".

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, s'est dit "très ému" par la disparition d'un homme "dont les chansons ont accompagné les Français - et moi aussi - depuis des décennies".

Venu à Matignon pour une réunion sur l'emploi, le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a évoqué "beaucoup de souvenirs" et cité "Le Métèque" au nombre de ses titres préférés de Georges Moustaki.

"ROSSIGNOL"

La mort du chanteur a provoqué une avalanche de commentaires sur les réseaux sociaux, où beaucoup ont écrit des extraits des chansons du défunt.

La ministre du Logement Cécile Duflot lui a ainsi rendu hommage en reprenant les paroles du "Facteur".

"Il n'ira plus sur les chemins ... bordés de roses et de jasmin... Soyez sûr qu'un rossignol a chanté... Merci M. Moustaki", a-t-elle écrit sur son compte Twitter.

La ministre de la Justice Christiane Taubira a opté pour une citation du poète Paul Eluard assorties d'un clin d'oeil à la chanson Milord écrite par Moustaki et interprété par Edith Piaf : "Insatiable #Métèque, vous voilà désormais "impalpable grain de sable dans le vent". Salut, Milord."

La ministre de la Culture Aurélie Filippetti a pour sa part rendu hommage à un "artiste engagé qui portait des valeurs humanistes, un grand poète."

Lors de l'élection présidentielle de 2007, Georges Moustaki avait apporté son soutien à la candidate socialiste Ségolène Royal avant de soutenir, en 2012, le candidat du NPA, Philippe Poutou.

"C'était quelqu'un dont on se sentait très proche, c'était un contestataire, il rêvait d'une autre société comme nous, d'une révolte contre ce monde qu'il fallait changer", a réagi Philippe Poutou sur i>TELE.

Le député UDI et ancien communiste Maurice Leroy, s'est dit de son côté "ému d'apprendre que Moustaki s'en est allé aux quatre vents. Hommage au Métèque qui a si bien incarné la culture française".

Marine Pennetier et Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fgino le jeudi 23 mai 2013 à 18:52

    Moustaki hotage de la gauche ! récupération politique ! on fait fleche de tout bois ...laissez le tranquille ce troubadour, qu'il repose en paix !

  • grokuik1 le jeudi 23 mai 2013 à 18:45

    qu'il dorme en paix , la GRECE sera rouflouée grace à son héritage qu'il leur a légué !!