La gauche radicale dans la rue contre l'exécutif

le
0

Mélenchon, Besancenot et les communistes prévoient de manifester le 12 avril pour exprimer un « ras-le-bol de gauche ».

«Week-end de révolte de la gauche» pour les uns, «Ras-le-Bol de gauche» pour les autres, le nom n'est pas encore trouvé. Mais le principe est acté et la date, a priori, posée: le 12 avril. Outre son objectif premier de mobiliser une alternative à gauche au PS tendance «social-libérale», l'événement aura la double vertu de ressouder une gauche radicale au bord de l'implosion en raison de stratégies divergentes aux municipales, et de lancer la campagne des européennes...

Lundi, Olivier Besancenot du Nouveau Parti anticapitaliste et Jean-Luc Mélenchon, du Parti de gauche (PG), se sont retrouvés pour s'accorder sur le principe de cette manifestation nationale. La paternité de l'idée revient en partie à Clémentine Autain, candidate aux municipales à Sevran (Seine-Saint-Denis) et porte-parole d'Ensemble, composante du Front de gauche. Sou...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant