La gauche italienne joue la carte des primaires

le
0
Pier Luigi Bersani, le secrétaire général du Parti démocrate, est le favori du scrutin de dimanche

Matteo Renzi va savoir dimanche soir s'il a encore des chances de détrôner la vieille garde qui tient solidement les rênes du Parti démocrate. À la veille du premier tour des primaires, le jeune et charismatique maire de Florence, 37 ans, qui avait le vent en poupe en début de campagne voit son crédit s'amenuiser. Selon le centre d'études électorales de l'université Luiss, le challenger recueille 38 % des suffrages, loin der­rière les 48 % accordés à Pier Luigi ­Bersani, le secré­taire général sortant.

Paradoxalement, Matteo Renzi serait bien mieux placé que Pier Luigi Bersani s'il conduisait le parti lors des élections législatives d'avril prochain. Il réunirait 44 % des voix contre 35 % pour l'actuel leader. Les électeurs démocrates auront-ils envie de suivre un turbulent innovateur qui voudrait envoyer les caciques «à la casse» ou lui préféreront-ils un...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant