La gauche fustige le «FNPS» de Sarkozy

le
12
La gauche fustige le «FNPS» de Sarkozy
La gauche fustige le «FNPS» de Sarkozy

Deux camps, deux visions nettement opposées, un même homme au cÅ"ur du sujet, Nicolas Sarkozy. A gauche, le secrétaire d'Etat Thierry Mandon (PS) estime que Nicolas Sarkozy propose un « retour vers le futur » en se montrant prompt à proposer « une politique qui a échoué ». Fidèle de l'ancien président de la République, Brice Hortefeux (UMP), défend, lui, que Nicolas Sarkozy est le seul recours pour la France. «Élu il y a presque trois mois» à la tête de l'UMP, il «sait très exactement où il va et comment nous devons ensemble y aller».

« Revenir vers la suppression d'un fonctionnaire sur deux, qui a détruit des emplois dans la police, la justice, l'Education nationale, revenir à des baisses d'impôts pour les plus favorisés, et même en pire puisqu'il propose d'allonger la durée du travail des fonctionnaires, la retraite à 63 ans », détaille Thierry Mandon, fustigeant les pistes énoncées par Nicolas Sarkozy dans le Figaro de ce lundi pour contourner l'écueil du vote frontiste aux élections départementales, alors qu'un nouveau sondage place la formation mariniste largement en tête du premier tour.

Chargé de la simplification administrative au gouvernement, Mandon y voit « une des raisons de la montée du Front national: la faiblesse du programme de l'UMP, ces propositions qui ne sont, ni plus ni moins, que revenir à une politique qui a échoué », a poursuivi l'élu de l'Essonne sur France 2.

« La réalité est claire, oppose le député européen Brice Hortefeux sur France Info. Le Parti socialiste fait monter par sa politique le Front national. Sous Nicolas Sarkozy, aux élections européennes de 2009, le Front national a obtenu trois élus. Sous la présidence de François Hollande, (ce sont) 24 élus. Il suffit de regarder les résultats. Le Front national profite de la politique du Parti socialiste et le PS fait élire le FN. Ce que je vous affirme n'est pas contestable. Ça se passe entre eux et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3366730 le lundi 2 mar 2015 à 20:00

    Vous aurez compris 100 milliards d'économies par an.

  • M3366730 le lundi 2 mar 2015 à 19:59

    C'est vrai qu'il faudrait sérieusement mettre au même diapason que dans le privé tous nos fonctionnaires et ceux et celles des régimes spéciaux, la France et donc le contribuable économiserait au moins 100 millions d'euros par ans.

  • jfvl le lundi 2 mar 2015 à 16:29

    C'est du d'entendre des parole de vérité quand on est au PS ! Il n'ont pas l'habitude...

  • M7097610 le lundi 2 mar 2015 à 16:29

    17 % pour le PS qui est liquidé par Valls et Hollande !

  • M8252219 le lundi 2 mar 2015 à 15:29

    QUE choisir entre la peste et le choléra!!!!

  • M8252219 le lundi 2 mar 2015 à 15:28

    Pris à leur piège:Mitterrand avait réduit le PC, la place était faite pour le FN . Le petit père FH les a mis en selle avec une politique de gribouille

  • KENTOF le lundi 2 mar 2015 à 15:17

    amusant l'um ps se renvoient la balle, ils sont les 2 responsables et de conivence ils vont voter les uns pour les autres

  • davidnad le lundi 2 mar 2015 à 14:52

    c'est évident le PS fait monter le FN de part ses choix politiques et avec le temps l'extrême gauche je pense !!

  • newwin le lundi 2 mar 2015 à 14:18

    tout sauf socialos

  • M8637171 le lundi 2 mar 2015 à 12:53

    Et pourtant ce n'est que la triste vérité.