La gauche du PS veut faire un sort au pacte de responsabilité

le
14
LA GAUCHE DU PS VEUT L'ABANDON DU PACTE DE RESPONSABILITÉ
LA GAUCHE DU PS VEUT L'ABANDON DU PACTE DE RESPONSABILITÉ

PARIS (Reuters) - Les principaux courants de la gauche du Parti socialiste et de la majorité parlementaire entendent tirer les conséquences de la déroute du PS aux élections municipales et voudraient faire un sort au pacte de responsabilité de François Hollande.

Ils se sont donné rendez-vous lundi en fin d'après-midi pour une réunion à huis clos au lendemain d'un scrutin qui a vu la gauche perdre 155 villes de plus de 9.000 habitants.

Un Monde d'avance, Gauche populaire, Gauche durable et Maintenant la gauche revendiquent au total une quarantaine de députés, dont François Hollande aura besoin pour faire voter la confiance sur son pacte de responsabilité.

Or ce projet visant à encourager l'investissement et l'emploi par des baisses de charges sur les entreprises financées par des économies sur les dépenses publiques est plus que jamais contesté par la gauche de la majorité.

"Il ne s'agit pas d''envoyer des signaux de gauche' à notre électorat, il faut changer de cap", écrivent ainsi les membres de Maintenant la Gauche dans un communiqué publié dès dimanche soir. "Le pacte de responsabilité est mort-né."

"N'ayons pas peur d'abandonner cette voie. La mobilisation générale pour l'emploi passe par la relance de l'investissement public et (...) de la consommation", ajoutent-ils.

Un avis partagé par le courant Un Monde d'avance, qui revendique à lui seul une vingtaine de députés et estime que la politique actuellement menée par le gouvernement n'est en mesure ni de faire baisser le chômage ni de réduire les déficits.

"La politique que nous suivons n'est pas la bonne, donc il faut changer de politique", a dit à Reuters son porte-parole, Guillaume Balas. "Le problème est qu'il faudrait que le président de la République soit convaincu que c'est possible."

"Il faut arrêter le pacte de responsabilité, il n'est de toute façon plus soutenu par une majorité de syndicats", ajoute-t-il dans une allusion au refus de la CFE-CGC de joindre sa signature à celles de la CFDT, de la CFTC et du patronat.

Il n'exclut pas que les députés affiliés aux quatre courants mais également d'autres élus non affiliés refusent de voter la confiance, le moment venu.

"Si c'est le pacte de responsabilité ancienne manière, tel qu'on nous le décrit aujourd'hui, on se posera la question, bien évidemment. Rien n'est assuré. D'autres se posent la même question", souligne Guillaume Balas.

(Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • glaty le lundi 31 mar 2014 à 13:55

    PUISQUE L'ON A VU QUE LA GAUCHE NE SAIT PAS GERER LE PAYS ET QUE HOLLANDE NE VOUDRA PAS DEMISSIONNER,! IL FAUDRA REFAIRE UNE """ COHABITATION "" ET FAIRE VENIR A MATIGNON UN 1er MINISTRE DE L'U.M.P QUI A SON TOUR CHOISIRA SES NOUVEAUX MINISTRES DU GOUVERNEMENT...Voila la solution à mon avis..!!

  • mucius le lundi 31 mar 2014 à 13:32

    Erratum : prestations sociales = 33% du PIB et non des dépenses de l'Etat.

  • mucius le lundi 31 mar 2014 à 13:31

    Qui profite de la dette? Ceux qui touchent des prestations sociales, bien sûr (33% des dépenses de l'Etat)! Avec des idiots comme roux.g, plus d'investissement étranger en France, hausse des taux faramineuse, fuite des riches. Mais roux a une parade : qu'on confisque l'argent des riches et qu'on les mette au goulag! A Beaune-la Rolande comme en 42?

  • lorant21 le lundi 31 mar 2014 à 13:28

    La dette augmente depuis 30 ans.. avec la crise de 2008, elle a beaucoup augmenté. Avec l'économie en rétablissement comme en ce moment, elle augmente toujours.. et le chomage aussi. La confiance, indispensable à l'emploi, ne reviendra qu'avec la baisse du déficit et de la dette.

  • mucius le lundi 31 mar 2014 à 13:27

    La gauche du PS est incurable. Son programme : emprunter et taxer pour financer les fainéants et des projets tels que les énergies durables, les infrastructures (ronds points surtout surtout : on en manque!), les HLM... Ces nazes ne comprennent rien à l'économie. Il faut qu'ils sachent qu'emprunter n'est plus possible, que taxer ferait fuir les plus contribuables les + rentables. Et au final situation grecque avec FMI.Bah oui les branl... il faut simplement se mettre au boulot et payer ses dette

  • a.lauver le lundi 31 mar 2014 à 13:19

    roux.g a raison, il avait dit 9 francais sur 10 ne seraient pas touchés par les hausses d'impots :o) Qui profite de la dette? elle paye le saaire de 1.5 millions de fonctionnaires quand même :o)

  • roux.g le lundi 31 mar 2014 à 13:07

    Mais la dette parlons en : QUI l'a créée ? Et dans quel but ? Depuis quand s'est-elle envolée ? Sous Sarko. Et qui en a profité ? le splus riches, ceux là même qui prêtent aux états, car la BCE ne peut pas le faire. Les plus riches ne font que s'enrichir, et ensuite ils crient au loup si on essaie de mettre un terme à ce hold up des richesses nationales par les plus riches au détriment des plus pauvres.

  • M4426670 le lundi 31 mar 2014 à 13:04

    FH aura réussi à torpiller le "pacte de responsabilité": il n'y rien mis, il a laissé les "partenaires sociaux (les syndicats)" le dynamiter. C'est de la petite politique mais c'est la méthode hollande. On voit où cela nous mène!

  • ram54 le lundi 31 mar 2014 à 13:01

    De l'investissement public donc de la dette....REVOLUTION!!!

  • roux.g le lundi 31 mar 2014 à 12:48

    @boudet : ce ne sont pas les rouges qui ont perdu. Ce sont les roses si pâles que les électeurs ne les croyaient plus de gauche. Et ils ont voté pour "les autres". Les gens ont perdu leurs illusions qui étaient à gauche. Pour autant une VRAIE politique de gauche serait beaucoup plus soutenue.