La gauche critique la vision «caricaturale» de Lagarde

le
0
Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement, et Jean-Luc Mélenchon condamnent les propos de la directrice générale du FMI sur la Grèce.

La polémique enfle dans la classe politique française au lendemain de l'entretien accordé par Christine Lagarde au Guardian, dans lequel la directrice générale du FMI demande aux Grecs de payer «tous leurs impôts», se disant moins préoccupée par leur sort que par celui des enfants d'Afrique. Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement, a critiqué dimanche sur Canal + une vision «un peu caricaturale et schématique». «J'estime qu'aujourd'hui, il n'y a pas de leçon à donner» à la Grèce, a ajouté la ministre, qui juge qu'une sortie de la Grèce de la zone euro après les élections du 17 juin constituerait «un mauvais signal, sans doute une mauvaise chose, pour l'ensemble des partenaires européens». C'est d'ailleurs ce que François Hollande avait expliqué lors de la rencontre informelle des chefs d'État et de gouvernement européens, mercredi, à Bruxelles.

Sans surprise, l'ancienne ministre de l'Économie de Nicolas Sarkozy s'est aussi attiré les foudre...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant