La gauche a-t-elle empêché Fillon de gagner dès le premier tour ?

le
2
Élu dans un fauteuil. Si les sympathisants de gauche ne s'étaient pas déplacés pour voter lors de la primaire de la droite et du centre, François Fillon aurait pu être élu dès le premier tour.
Élu dans un fauteuil. Si les sympathisants de gauche ne s'étaient pas déplacés pour voter lors de la primaire de la droite et du centre, François Fillon aurait pu être élu dès le premier tour.

L'afflux d'électeurs de gauche à la primaire de la droite et du centre a pesé sur les résultats de la primaire. Sans eux, François Fillon aurait pu remporter l'élection dès le premier tour et Nicolas Sarkozy serait arrivé loin devant Alain Juppé. Décryptage, chiffres à l'appui.

D'après les estimations fournies par l'institut Elabe et publiées ce dimanche, 15 % des votants de la primaire de la droite et du centre se déclaraient « sympathisants de gauche ». Cela signifie donc qu'ils représentent plus de 600 000 voix dans les scores finaux.

Fillon à 51,9 %...

Il n'existe à cette heure aucune étude détaillant le vote de ces sympathisants de gauche, dont on sait que la motivation première était de faire barrage à l'ancien président de la République Nicolas Sarkozy. On peut donc estimer, sans prendre de grands risques, que leurs voix se sont portées dans une très large majorité sur le plus centriste des candidats, Alain Juppé. Estimons donc à 80 % les électeurs sympathisants de gauche ayant voté pour Alain Juppé, à 10 % ceux ayant voté pour Nathalie Kosciusko-Morizet et à 10 % ceux ayant voté pour Bruno Le Maire. Maintenant, retirons ces voix du résultat de dimanche soir. Tout change : on obtient, avec les chiffres communiqués ce jour par la haute autorité de la primaire à 13 h 45, le tiercé suivant : François Fillon (51,9 % des voix, donc élu au premier tour),...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 il y a 3 semaines

    Il ne peut pas y avoir d'avancée sociale sans production de richesses , Il n'y a pas d'égalité sociale quand plus de 5 millions de personnes , statuts spéciaux , fonctionnaires et assimilés ponctionnent cette richesse et vivent sur le dos des salariés et des entreprises. Départ en retraite plus tôt , Meilleurs calcul de la retraite , absence au travail double du privé , temps de travail inférieur au privé . Pas de délais de carence.

  • M7166371 il y a 3 semaines

    le comportement de la gauche et du FN en l'occurrence semble choquant car ils ont faussé la primaire dans l'intérêt de leurs propres partis , c'est peut-être le point faible d'une primaire ouverte à tous, même à ceux qui sont disposés à faire une déclaration sur l'honneur pas toujours sincère