La gare de Brétigny-sur-Orge, un point noir

le
0
Le Syndicat de transports d'Ile-de-France, qui prévoyait d'importants travaux de rénovation d'ici 2017, évoquait en 2009 des postes d'aiguillage vétustes.

La vétusté des installations en gare de Brétigny-sur-Orge est pointée du doigt au lendemain du déraillement meurtrier. Une pièce métallique défaillante, sur un aiguillage à 200 mètres en amont de la gare serait à l'origine de l'accident. Cette éclisse est une sorte d'agrafe, une barre en acier, qui sert à raccorder deux rails. Cette découverte relance le débat sur l'obsolescence des aiguillages. En mai, l'association Circule qui rassemble des usagers du RER C dénonçait: «Brétigny est un des exemples les plus marquants» du manque d'investissement dans les infrastructures ferroviaire depuis 30 ans «avec certains postes d'aiguillage datant des années 1930».

Ce constat est d'autant plus inquiétant que la gare de Brétigny est particulièrement passagère. Des transiliens, des TER et des trains grandes lignes ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant