La gare centrale de Bruxelles évacuée après une alerte

le
0
    BRUXELLES, 19 juin (Reuters) - La gare centrale de Bruxelles 
a dû être évacuée pendant une heure environ dimanche matin à la 
suite d'une fausse alerte à la bombe, au lendemain d'une vaste 
opération antiterroriste qui a conduit à l'inculpation de trois 
individus.  
    Une valise oubliée a mobilisé une équipe de déminage avant 
que la gare soit de nouveau rendue accessible aux voyageurs.  
    La Belgique, frappée par un double attentat djihadiste qui a 
fait 32 morts le 22 mars, redouble de vigilance depuis le coup 
d'envoi en France de l'Euro 2016 de football il y a neuf jours. 
L'équipe des attentats de Bruxelles avait des liens avec les 
auteurs des attaques de Paris et Saint-Denis qui ont fait 130 
morts le 13 novembre 2015, selon l'enquête.  
    Samedi, trois hommes ont été inculpés pour tentative de 
meurtre terroriste et participation à des activités terroristes. 
    Samir C., 27 ans, Moustapha B., 40 ans, et Jawad B., 29 ans, 
sont liés aux frères Brahim et Khalid El Bakraoui et Najim 
Laachraoui, trois des auteurs des attentats du 22 mars, selon 
les médias belges.  
    Sans citer de sources, la RTBF rapporte que la police a 
entendu les trois hommes envisager des attentats à Bruxelles au 
cours du week-end.  
    Ni le parquet fédéral ni le Premier ministre Charles Michel 
n'ont confirmé des articles de presse selon lesquels les 
suspects entendaient viser des supporters de football.  
    Le parquet a seulement déclaré que l'évolution de l'enquête 
avait requis une intervention immédiate.  
    L'opération des forces de l'ordre, pendant la nuit de 
vendredi à samedi, a donné lieu à des dizaines de perquisitions 
et à l'arrestation de douze personnes au total, dont neuf ont 
été relâchées après interrogatoire.    
 
 (Julia Fioretti; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant