La Gambie ne veut pas d'observateurs de l'UE à la présidentielle

le
0
    DAKAR, 18 novembre (Reuters) - La Gambie ne veut pas 
d'observateurs de l'Union européenne à l'occasion de l'élection 
présidentielle prévue le 1er décembre dans le pays, a déclaré 
vendredi un porte-parole de l'UE. 
    L'UE souhaitait envoyer une petite équipe chargée 
d'effectuer "une évaluation technique" du scrutin. L'Union 
africaine a en revanche été autorisée à avoir des observateurs. 
    Le président Yahya Jammeh, au pouvoir depuis un coup d'Etat 
en 1994 et considéré comme peu respectueux des droits de 
l'homme, aura comme principal adversaire l'homme d'affaires 
Adama Barrow, derrière lequel huit partis d'opposition se sont 
unis. 
    Deux membres du Parti démocratique unifié (PDU, opposition) 
sont morts en détention cette année. Une cinquantaine de 
personnes, dont le chef de file du PDU, Ousainu Darboe, avaient 
été arrêtées en avril et mai lors de manifestations. 
 
 (Emma Farge, Gilles Trequesser pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant