La Gambie expulse la chargée d'affaires de l'Union européenne

le , mis à jour à 05:08
0

BANJUL, 6 juin (Reuters) - Le gouvernement de Gambie expulse la principale représentante de l'Union européenne (UE) du pays, annoncé vendredi le ministère des Affaires étrangères, sans donner les raisons de cette décision. Agnès Guillaud, la chargée d'affaires de l'UE en place dans le capitale Banjul, doit quitter la Gambie au cours des 72 heures à venir, lit-on dans le communiqué, qui a été lu sur la chaîne de télévision nationale. Ce communiqué précise que la décision a pris effet dès vendredi. Des responsables de l'Union n'étaient pas disponibles dans l'immédiat pour faire un commentaire. Le président de la Gambie, Yahya Jammeh, âgé de 50 ans, a pris le pouvoir il y a 20 ans lors d'un coup d'Etat et dirige depuis d'une main de fer ce petit pays d'Afrique de l'Ouest. Il est de plus en plus critiqué à l'étranger pour son bilan en matière de droits de l'homme. L'an dernier, l'UE a bloqué une aide de 13 millions d'euros en raison notamment de l'entrée en vigueur de lois stigmatisant l'homosexualité. Bruxelles hésite encore à verser les 150 millions d'euros d'aide prévus cette année. (Pap Saine, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant