La fusion Publicis-Omnicom retardée

le
0
Dans l'attente d'accords réglementaires, l'opération pourrait être bouclée mi-2014.

La fusion géante entre le français Publicis et l'américain Omnicom, qui doit donner naissance au leader mondial de la communication, prend un peu de retard. Les patrons respectifs des deux groupes, Maurice Lévy et John Wren, ont indiqué jeudi que des autorisations réglementaires se faisaient encore attendre, ce qui pourrait les empêcher de finaliser l'accord au premier trimestre 2014, comme ils l'espéraient au départ. «Nous le ferons le plus tôt possible», a assuré John Wren, le patron d'Omnicom.

Cette annonce a été glissée à Barcelone, lors de la conférence annuelle qu'organise la banque d'affaires américaine Morgan Stanley sur les technologies de l'information et les télécoms. Dans l'auditoire figurait notamment Martin Sorrell, le patron du britannique WPP, actuel numéro un mondial de la publicité, qui devra céder son titre à Publicis Omnicom Group.

Déjà six acc...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant