La fusion entre Lafarge et Holcim menacée

le
0
Holcim veut réviser le schéma de gouvernance prévu : Bruno Lafont devait devenir directeur général du nouvel ensemble. (© F. Daburon / Lafarge)
Holcim veut réviser le schéma de gouvernance prévu : Bruno Lafont devait devenir directeur général du nouvel ensemble. (© F. Daburon / Lafarge)

La mécanique se grippe. Les actionnaires du groupe helvétique souhaitent renégocier les parités de fusion, qui sont de 1 action Lafarge pour 1 action Holcim, dans le cadre de l'offre publique d'échange (OPE) que devrait lancer le suisse sur le français avant fin juin. Motifs : Holcim présente une capitalisation boursière désormais supérieure de quelque 23% à celle de Lafarge et, d'autre part, ses performances opérationnelles ont été meilleures que celle du français fin 2014.

Bloc "A lire aussi"

Selon l'agence de presse Bloomberg, le suisse ne serait disposé qu'à verser aux actionnaires de Lafarge 0,875 action par titre. De son côté, Lafarge aurait accepté une parité de 0,93 euro pour sauver l'accord, déjà très avancé.

Cette évolution des parités ruinerait définitivement le principe de la «fusion entre égaux» mise en avant par les promoteurs de l'opération, il y a un an. Surtout, les Suisses veulent davantage encore : une révision de la gouvernance prévue. Dans le schéma initial, les fonctions de direction seront réparties à parité entre les dirigeants des deux groupes, Bruno Lafont, l'actuel PDG de Lafarge, devant devenir directeur général du nouvel ensemble LafargeHolcim.  

Or le conseil d'administration de Lafarge se veut très clair : prêt à transiger sur les

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant