La fusée russe Soyouz TMA-04M au décollage le 15 mai 2012 du cosmodrome de Baïkonour

le
0

Le vaisseau Soyouz TMA transportant deux cosmonautes russes et un américain s'est arrimé avec succès jeudi à la Station spatiale internationale (ISS), à bord de laquelle les trois hommes vont rester jusqu'en septembre, a annoncé l'Agence spatiale russe Roskosmos."Le vaisseau Soyouz TMA-04M s'est arrimé à 8H36 (04H36 GMT) au module de recherche MIM-2 de la Station spatiale internationale", a indiqué Roskosmos dans un communiqué.Selon la même source, le sas permettant aux trois hommes de rejoindre l'équipage déjà en place à bord de l'ISS, a été ouvert à 07H16 GMT après la vérification de l'herméticité de l'arrimage.Les trois nouveaux arrivants ont été accueillis "chaleureusement" à bord de la Station spatiale internationale, a indiqué Roskosmos.Les Russes Guennadi Padalka et Sergueï Revine, et l'Américain Joseph Acaba avaient décollé mardi à 03H01 GMT du cosmodrome russe de Baïkonour, au Kazakhstan, leur vaisseau Soyouz propulsé dans l'espace par une fusée du même nom.Le vaisseau avait été placé sans encombre en orbite quelques minutes plus tard.Le commandant du Soyouz TMA-04M, Guennadi Padalka, en est à son quatrième vol spatial et a déjà passé au total 585 jours en orbite avec plusieurs sorties spatiales.Le Russe Sergueï Revine effectue son premier vol spatial et pour l'Américain Joseph Acaba, c'est la première mission longue de 126 jours dans l'espace, après un premier vol de courte durée.Les trois hommes rejoignent à bord de l'ISS le Russe Oleg Kononenko, l'Américain Don Pettit et le Néerlandais André Kuipers qui avaient également décollé du cosmodrome russe de Baïkonour le 21 décembre dernier.La Russie est désormais le seul pays capable d'acheminer des équipages vers l'ISS, depuis la mise hors service à l'été 2011 de la dernière navette spatiale américaine.Les Etats-Unis versent à la Russie au moins 50 millions de dollars pour chaque astronaute transporté à l'ISS. La mise en service d'un vaisseau spatial américain n'est pas prévue avant 2015. Le lancement de ce Soyouz avait été reporté d'un mois et demi après la découverte d'une fissure sur la paroi du vaisseau initialement prévu pour cette mission et qui n'a pas été utilisé pour des raisons de sécurité.La Russie a connu une série de défaillances dans le secteur spatial qui ont entraîné la perte de plusieurs satellites et engins depuis un an, notamment un vaisseau cargo qui devait approvisionner l'ISS.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant