La fureur antijaponaise enfièvre la Chine

le
0
La querelle autour des îles Senkaku a donné lieu ces derniers jours à de violentes manifestations.

Pour quelques arpents de rocs perdus en mer de Chine orientale, les passions s'enflamment entre la deuxième et la troisième économie mondiale. Des manifestations antijaponaises se sont poursuivies ce week-end à travers toute la Chine, forçant de grandes entreprises japonaises à interrompre leurs activités. La tension autour des îles contestées, appelées Diaoyu par les Chinois et Senkaku par les Japonais, ne cesse de monter depuis une semaine. Mardi dernier, Tokyo avait annoncé sa décision d'acheter trois des cinq îles de l'archipel contesté, qui appartiennent à des propriétaires privés japonais.

La presse officielle chinoise a brandi lundi la menace de sanctions économiques. Le Quotidien du peuple a averti que le Japon risque de vivre une nouvelle «décennie perdue» de stagnation économique si la Chine a recours à l'arme économique. La Chine est le premier partenaire commercial du Japon, les échanges ayant bondi de 14,3% l'an dernier, pour atteindre un montant re

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant