La fuite des Syriens devant l'armée d'el-Assad

le
0
Rebelles, blessés et simples paysans se mêlent sur les chemins de l'exode aux abords de la frontière turque.?

La cadence de leur marche est soutenue. Avec des baskets pour Nazim, des espadrilles en plastique pour Mohammed, ces deux Syriens de la ville crapahutent le long des chemins de contrebande entre la Turquie et la Syrie comme des montagnards aguerris. Couches, médicaments, lait en poudre… Ils ont fait le plein de produits de première nécessité dans le village turc de Güveççi et grimpent dans la forêt pour passer côté syrien, où se trouvent leurs proches, le long de la frontière turque. Ils effectuent un large détour afin de contourner un baraquement militaire turc, courent lorsqu'ils se retrouvent à découvert, laissent un mirador à cent mètres sur leur droite, font un petit sprint pour traverser une route, enjambent des barbelés. Et les voici en Syrie.

Son arme, une caméra 

Étudiant en sciences et techniques sportives, Nazim cache une profonde inquiétude derrière son doux sourire. Dimanche, sa famille a fui la ville de Jisr al-Choughour, à quarante kilomètres,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant