La fréquentation des aéroports dans le monde en hausse

le
0
LA FRÉQUENTATION MONDIALE DES AÉROPORTS À SON RYTHME LE PLUS ÉLEVÉ DEPUIS 2010
LA FRÉQUENTATION MONDIALE DES AÉROPORTS À SON RYTHME LE PLUS ÉLEVÉ DEPUIS 2010

MONTREAL (Reuters) - La fréquentation des aéroports à travers le monde a progressé l'an dernier à son rythme le plus rapide depuis 2010, augmentant de 6,4% à 7,2 milliards de passagers, selon des données publiées vendredi par la fédération internationale des aéroports.

La croissance de la fréquentation en 2016 pourrait en revanche être freinée par la crainte d'attentats et les troubles géopolitiques dans certaines régions du monde et par les engorgements aux contrôles de sécurité pour monter dans les avions, prédit l'Airports Council International (ACI) dans un rapport.

"Il est important de conserver un optimisme prudent", a dit la directrice générale d'ACI Monde, Angela Gittens, citée dans un communiqué. "Il existe plusieurs obstacles susceptibles de limiter la hausse continue de la demande, ce qui pourrait peser sur les perspectives de croissance à court et moyen termes."

La région Asie-Pacifique a concentré le plus grand nombre de passagers en 2015, avec 2,46 milliards de voyageurs, soit une hausse de 8,6% par rapport à 2014.

L'aéroport Hartsfield-Jackson à Atlanta est resté l'aéroport le plus fréquenté au monde.

La fréquentation des aéroports dans les marchés émergents et les économies en développement a augmenté de 8,1%, contre une progression de 5,2% dans les marchés arrivés à maturité, souligne l'ACI, qui collecte des données auprès de 2.300 aéroports dans 160 pays.

En 2015, plus de 37 aéroports dans le monde ont vu passer plus de 40 millions de passagers, soit plus du double qu'en 2005.

"Cette croissance est sans précédent, d'autant que la majorité des aéroports de cette catégorie se trouvent typiquement sur des marchés matures d'Amérique du Nord et d'Europe", écrit l'ACI.

La progression du trafic de fret a été plus modérée en 2015, de 2,6% en volume, en partie en raison du tassement de la croissance dans les pays émergents.

(Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant