La fraude coûte jusqu'à $15 mds tous les ans à la RDC

le
0
    KINSHASA, 9 décembre (Reuters) - La fraude coûte chaque 
année jusqu'à 15 milliards de dollars (13,7 milliards d'euros) à 
la République démocratique du Congo, a déclaré mercredi le 
conseiller de la présidence chargé de la corruption, Luzolo 
Bambi. 
    Ce montant représente près du double de celui du budget du 
pays. 
    Dans un entretien accordé à une radio locale, le conseiller 
du président Joseph Kabila sur la fraude, la corruption et le 
blanchiment, n'a pas donné davantage de précisions mais il a 
souligné que la corruption touchait les niveaux les plus élevés 
de l'Etat. 
    "Lorsqu'il y a une évasion, une fuite, une fraude, évaluée 
entre 10 et 15 milliards (...) de dollars par an (...) c'est au 
sommet de l'Etat qu'il faut modifier la tendance", a dit Luzolo 
Bambi. 
    La RDC est le principal exportateur africain de cuivre et 
elle repose sur d'abondantes réserves d'or, de diamants et de 
cobalt, mais le pays reste classé 186e sur 187 pays en terme 
d'indice de développement humain (IDH) de l'Onu. 
    Le pays est également mal classé sur la liste de l'ONG 
Tranparency International qui le situe à la 154e place de son 
classement sur 175 pays évalués. 
    Luzolo Bambi a déposé en juin une plainte au pénal au nom du 
président de la RDC contre plus d'une dizaine de responsables 
gouvernementaux, actuels et passés, qu'il accuse de fraude, 
corruption et blanchiment. Il a dit mercredi ne pas avoir eu de 
réponse du ministère public. 
 
 (Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant