La fraude coûte 400 millions d'euros à la SNCF et la RATP

le
0
Le manque à gagner est de 300 millions d'euros chaque année pour la SNCF et de 100 millions pour la RATP. Le ministre des transports souligne toutefois que ces montants «sont stables d'une année sur l'autre».

La fraude coûte très cher à la SNCF et la RATP. Elle représente un manque à gagner de 300 millions d'euros chaque année pour la première et de 100 millions d'euros pour la seconde, selon le député UMP Dominique Tian. Ces montants «sont stables d'une année sur l'autre», a complété le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier.

Le député ajoute que sur les 10.000 contrôleurs que comptent la SNCF, «1 600 d'entre eux ne mènent que des actions anti-fraude (groupes de contrôle Transilien et équipes d'assistance partout en France) dont la masse salariale représente 95 millions d'euros par an».

Partenariats entre la police, la RATP et la SNCF

La RATP tente également de lutter contre cette coûteuse fraude. Le système de pass Navigo a été conç...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant