La France vise une génération de non fumeurs dans 20 ans

le
0

PARIS, 25 septembre (Reuters) - La ministre de la Santé a présenté jeudi un plan de lutte contre le tabac visant à faire des enfants qui naissent aujourd'hui en France la première génération d'adultes non fumeurs dans 20 ans. "Nous poursuivons un objectif ambitieux : parvenir à ce que dans moins de 20 ans, les enfants qui naissent aujourd'hui soient la première 'génération sans tabac'", a déclare Marisol Touraine dans son programme national de réduction du tabagisme. Partant du constat que le tabac tue 73.000 personnes chaque année en France, 20 fois plus que les accidents de la route, le gouvernement a proposé toute une batterie de mesures pour diminuer la proportion de fumeurs, actuellement de 30%. La mesure phare est d'obliger les cigarettiers à donner une présentation neutre de leurs paquets afin de les rendre les moins attractifs, en particulier pour les jeunes. Concrètement, les paquets de cigarettes auront la même forme, taille ou couleur et la place réservée à la marque sera limitée au strict minimum. Afin de ne pas faire de la cigarette électronique un "strapontin" vers le tabac, le gouvernement va en interdire la vente aux mineurs. La publicité pour le "vapotage" sera en outre sévèrement réglementée et sa consommation dans les lieux publics très encadrée. Pour protéger les enfants des effets secondaires du tabac, il sera interdit de fumer en voiture en présence de mineurs de moins de 12 ans et les espaces extérieurs de jeux pour enfants seront rendus non fumeurs. Outre les aides pour aider les fumeurs à arrêter, comme l'amélioration du remboursement du sevrage tabagique, le gouvernement souhaite aussi s'attaquer à l'industrie du tabac en renforçant la transparence sur ses activités de lobbying et va accroître la lutte contre le commerce illicite de tabac. "En dépit des pressions exercées continuellement par les lobbyistes de l'industrie du tabac et de la Confédération des buralistes, le plan comporte des mesures fortes", s'est félicité le Comité national contre le tabagisme (CNCT). Certains militants de la lutte contre le tabagisme regrettent que les autorités françaises n'aient pas choisi de mettre l'accent sur le prix du tabac. Ils estiment qu'une hausse continue et substantielle du prix des cigarettes est le moyen le plus efficace pour inciter les consommateurs à arrêter de fumer. (Julien Ponthus, édité par Yves Clarisse)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant