La France vise 1,2% de croissance en 2014, 2% en 2015

le
5
PARIS PRÉVOIT UNE CROISSANCE DE 1,2% EN 2014 APRÈS 0,1% EN 2013
PARIS PRÉVOIT UNE CROISSANCE DE 1,2% EN 2014 APRÈS 0,1% EN 2013

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français vise une croissance économique de 1,2% en 2014 et 2% en 2015, a confirmé dimanche Pierre Moscovici, qui transmettra à Bruxelles des prévisions macroéconomiques finalement en ligne avec celles de la Commission européenne.

Le gouvernement doit communiquer ses prévisions dans les prochains jours au Haut conseil des finances publiques (HCFP), nouvelle instance créée pour prévenir tout dérapage des comptes publics.

Le HCFP rendra son avis le 15 avril avant la transmission au Parlement du programme de stabilité révisé pour la période 2013-2017 dans lequel le gouvernement doit indiquer comment il compte s'y prendre pour respecter ses objectifs de baisses des déficits publics dans un environnement économique dégradé.

"Les chiffres que nous allons envoyer au conseil des finances publiques sont en vérité ceux de la Commission", a déclaré Pierre Moscovici dans le cadre du "Grand Rendez-Vous" Europe1/i>télé/Le Parisien-Aujourd'hui en France.

Ces chiffres, a-t-il jugé, sont "une estimation prudente, une estimation réaliste".

Pour 2013, le ministre de l'Economie et des Finances a confirmé que le gouvernement tablait désormais sur 0,1% de croissance (contre 0,8% précédemment) mais qu'il espérait dépasser cette perspective.

"Je pense qu'il faut partir sur ce chiffre-là, on pourrait dire un peu plus", a-t-il précisé. "Le gouvernement travaille à ce que les perspectives soient dépassées".

"Pour 2014, a-t-il indiqué, je dis à ce stade (...) 1,2%". Le gouvernement prévoyait auparavant 2% de croissance.

"C'est le chiffre qui est donné pour la zone euro, c'est le chiffre qui est donné pour la France, et je crois que ça correspond en effet à ce que nous pouvons faire pour le moins", a-t-il expliqué.

En "2015, je pense que la croissance française va retrouver un rythme de croisière qui lui permettra de créer des emplois : 2% de croissance", a-t-il ajouté.

Pierre Moscovici a confirmé que le gouvernement repoussait à 2014 le retour à un déficit public en-deçà du seuil de 3% du PIB qu'il aurait dû atteindre cette année.

"Le déficit public pour 2013 sera annoncé à 3,7%", a-t-il dit.

Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz le dimanche 7 avr 2013 à 15:09

    En adoptant les chiffres de l'UE ils ne prennent aucun risque. Ils pourront toujours dire ce n'est pas nous qui nous sommes trompés, ce sont eux. Et comme par ailleurs mosco est considéré par ses pairs comme une des, pour ne pas dire le, plus mauvais...Les rois de la défausse nos inc omp étents...

  • knbskin le dimanche 7 avr 2013 à 14:11

    Donc, il vient de dire en gros que le chômage va augmenter jusqu'à fin 2014, et commencer à baisser en 2015, selon ses prévisions actuelles (le chômage augmente si la croissance en France est inférieure à 1,5 %). Maintenant, ces prévisions sont des prévisions au doigt mouillé. Quelles sont les mesures sur l'investissement en recherche et R&D, en création d'entreprises, et les diminutions de dépenses de l'Etat qui vont aider ?

  • M9095115 le dimanche 7 avr 2013 à 13:16

    +2% en 2015.Ou -2%

  • knbskin le dimanche 7 avr 2013 à 12:43

    Pourquoi pas 10 et 20 % ? Saint Kondratieff y pourvoira ... :D

  • janaliz le dimanche 7 avr 2013 à 12:22

    "Le gouvernement travaille à ce que les perspectives soient dépassées". ?????? Le gouvernement travaille... Là, avec la meilleure volonté du monde, je ne vois vraiment pas le bout de la queue d'un début de mesure... Ah les taxes !!!... C'est vrai que l'imagination des socialistes en la matière procède du génie... mais mauvais...

Partenaires Taux