La France vieillit, nombre record de décès en 2015-Insee

le
0
    PARIS, 19 janvier (Reuters) - Le nombre de décès a atteint 
un niveau historique en 2015, tandis que les naissances ont 
légèrement décliné, sans toutefois enlever à la France son 
statut de pays d'Europe parmi les plus féconds, a dévoilé mardi 
l'Insee. 
    Les 600.000 décès enregistrés en 2015, un record depuis la 
Seconde Guerre mondiale et 41.000 de plus que 2014, s'expliquent 
d'abord par la part croissante des plus de 65 ans. 
    "La population résidant en France continue de vieillir", a 
expliqué Marie Reynaud, de l'Institut national de la statistique 
et des études économiques (Insee), à mesure que les baby-boomers 
avancent en âge. 
    Mais plusieurs épisodes ont aussi aggravé la mortalité des 
plus âgés: une épidémie de grippe en début d'année, canicule en 
été, et épisode de froid en octobre, explique l'Insee. 
    Conséquence, en 2015 l'espérance de vie à la naissance a 
diminué, tant pour les hommes (-0,3 an) que pour les femmes, 
(-0,4 an). Elle s'établit respectivement à 78,9 ans et 85 ans. 
    Les naissances (800.000) connaissent elles une légère baisse 
(2,3%), due au moindre nombre de femmes en âge d'avoir des 
enfants et à une diminution de la fécondité des moins de 35 ans. 
    "Depuis quelques années, on a des oscillations autour de 
800.000, ce qui reste un chiffre important", a relativisé Marie 
Reynaud. 
    La France reste le deuxième pays le plus peuplé d'Europe 
(66,6 millions d'habitants dont 64,5 en métropole), derrière 
l'Allemagne (81,2 millions) et devant le Royaume-Uni (64,8 
millions). 
    La fécondité, à 1,96 enfants par femme, place toujours la 
France en tête en Europe, avec l'Irlande, qui enregistrait un 
taux égal en 2013. 
 
 (Julie Carriat, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant