La France veut un plan Marshall pour la Tunisie

le
0
La ministre de l'Économie Christine Lagarde et le ministre des Affaires européennes Laurent Wauquiez étaient les premiers officiels français à se rendre en Tunisie après la révolution de Jasmin. Avec une vidéo iTélé.

Plus d'un mois après la chute du président Zine el-Abidine Ben Ali, deux ministres français se sont rendus pour la première fois en Tunisie ce mardi. Pour cette visite destinée à rétablir la confiance entre Paris et Tunis, suite à une succession de bévues diplomatiques, la ministre de l'Économie Christine Lagarde est accompagnée de Laurent Wauquiez, le ministre des Affaires européennes. Officiellement, la ministre des Affaires européennes Michèle Alliot-Marie ne pouvait se rendre à Tunis pour des questions d'agenda. Elle effectue actuellement un déplacement de deux jours au Brésil.

«La confiance entre la Tunisie et la France n'a pas été rompue», a assuré devant quelques journalistes Christine Lagarde, au début de sa visite tunisienne de quelques heures. «La relation entre la France et la Tunisie est depuis des siècles faite de beaucoup de lumière, d'un peu d'ombre parfois. Nous sommes dans une période évidente de lumière pour ce pays», a-t-elle ajouté.

1/4 /p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant