La France veut réduire de 50% l'usage des pesticides en dix ans

le
1

PARIS, 30 janvier (Reuters) - Le gouvernement français se fixe pour objectif une baisse de 50% du recours aux pesticides en 2025, avec un palier intermédiaire de 25% en 2020, a déclaré le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll. Dans une interview publiée vendredi par Libération, il indique son intention de s'appuyer pour cela sur l'expérience des 2.000 "fermes pionnières écophyto", où l'utilisation des pesticides a baissé en moyenne de 12% en 2013 alors qu'elle a augmenté en moyenne de 9,2% sur l'ensemble du territoire. "On va fixer l'objectif d'une baisse de 50% en 2025, avec un palier intermédiaire de 25% en 2020", dit-il en dévoilant les grandes lignes du plan. Ce dernier consacre l'échec des objectifs du plan "Ecophyto" issu du Grenelle de l'environnement de 2007-2008 qui visait une diminution de 50% du recours aux pesticides à un horizon de dix ans. "Il faut diffuser ces bonnes pratiques", indique Stéphane Le Foll à propos des fermes "pionnières". "On va porter le nombre de ces fermes à 3.000", dit-il, ajoutant parier sur "l'effet tache d'huile." Un dispositif expérimental de "certificats d'économie de produits phytosanitaires" sera également mis en place, avec une obligation, pour les distributeurs de ces produits, de baisser de 20% les doses utilisées sur cinq ans, sous peine de pénalités financières. "Poursuivre des objectifs de réduction aveugle ne peut constituer une réponse satisfaisante sur le dossier des produits phytosanitaires", estimait jeudi dans un communiqué l'Orama, une union syndicale de céréaliers. "Nous appelons donc à ce que le plan (...) prenne en compte les engagements des producteurs de grandes cultures en faveur du développement durable par une approche fondée sur la réduction des impacts." Un projet de loi adopté en septembre limite déjà l'utilisation des pesticides. Il interdit, sous certaines conditions, leur épandage à proximité des écoles et autres lieux sensibles comme les aires de jeux, les maisons de retraite ou de santé ainsi que les hôpitaux et les cliniques. (Chine Labbé, avec Gus Trompiz, édité par Yann Le Guernigou)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le vendredi 30 jan 2015 à 10:56

    comme la FNSEA gouverne de fait l'agriculture en France, Le Foll cause et c'est tout !