La France veut plus de mesures anti-OPA

le
0
Le gouvernement souhaite mieux encadrer les OPA. En voulant protéger les sociétés par un alourdissement des procédures, l'État risque de figer le paysage industriel français et de décourager les investisseurs.

Les députés devraient examiner le 18 septembre un texte destiné à durcir la législation française en matière d'OPA. Ce texte a une portée symbolique pour les députés socialistes.

Parmi les dispositions envisagées, le projet prévoit de consulter le comité d'entreprise avec toute OPA. Cette mesure devrait plaire à l'opinion publique, mais elle risque de considérablement allonger les délais d'exécution des offres. Elle ouvre surtout la porte à des délits d'initiés, les représentants des salariés ayant tout intérêt à organiser des «fuites» dans le but de faire capoter l'opération.

Il est également prévu de permettre aux organes de direction des sociétés visées de prendre à chaud des mesures anti-OPA, comme procéder à une augmentation de capital s...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant