La France veut attirer les investisseurs

le
0
La virulente sortie d'Arnaud Montebourg concernant Arcelor Mittal brouille les cartes, alors que l'Hexagone tente de se montrer attractive auprès des entreprises du monde entier.

La France, terre d'accueil pour investisseurs étrangers? La virulente sortie d'Arnaud Montebourg brouille un peu les cartes, alors que l'Hexagone tente en ce moment même de se montrer attractive auprès des entreprises des quatre coins du monde. Car l'enjeu économique est important: 22.000 sociétés étrangères sont installées sur le territoire, comptant près de 2,5 millions de salariés ; elles contribuent pour un tiers aux exportations, sont à l'origine de 20 % des dépenses de R & D et créent ou sauvegardent chaque année près de 30.000 emplois. Dans un contexte de crise, où tout investisseur est bienvenu, l'exécutif ne tient surtout pas à donner l'impression de faire une chasse aux sorcières. «Il faut faire très attention à l'image que l'on donne», dit-on au sommet de l'État.

...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant