La France va revoir son calendrier sur le nucléaire-Hulot

le
1
    PARIS, 7 novembre (Reuters) - Nicolas Hulot a préparé mardi 
le terrain pour la définition d'une nouvelle échéance pour que 
la France atteigne son objectif de réduire à 50% la part du 
nucléaire dans sa production d'électricité, qui devait 
initialement intervenir d'ici à 2025. 
    Selon le ministre de la Transition écologique, qui s'est 
exprimé à l'issue du conseil des ministres, le calendrier adopté 
sous le précédent quinquennat entraînerait un dérapage sur les 
autres objectifs en matière de climat.     
    "Si on veut maintenir la date de 2025 pour ramener dans le 
mix énergétique le nucléaire à 50%, ça se fera au détriment de 
nos objectifs climatiques et ça se fera au détriment de la 
fermeture des centrales à charbon et probablement, si on voulait 
s'acharner sur cette date, il faudrait peut-être même rouvrir 
d'autres centrales thermiques", a-t-il déclaré. 
    Il faudra donc étudier les différents scénarios, a-t-il 
ajouté. 
    "Tout ça va prendre quelques mois et, en fonction de ça, 
nous fixerons une nouvelle date", a encore dit Nicolas Hulot. 
     
 
 (Simon Carraud, avec Jean-Baptiste Vey, édité par Yves 
Clarisse) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • GM6305 il y a 4 mois

    Je ne m'étonnerais pas , si Hulot décale l'échéance aux alentours de 2030 ou 2035. Car impossible de tenir un tel projet dans un délais si cours.de bonne augure pour EDF et EDF EN