La France va demander l'arrêt des négociations sur le TTIP

le
11
PARIS VEUT METTRE FIN AUX NÉGOCIATIONS SUR LE TRAITÉ DE LIBRE-ÉCHANGE TRANSATLANTIQUE
PARIS VEUT METTRE FIN AUX NÉGOCIATIONS SUR LE TRAITÉ DE LIBRE-ÉCHANGE TRANSATLANTIQUE

PARIS (Reuters) - La France demandera fin septembre l'arrêt des négociations sur le traité de libre-échange transatlantique afin de repartir "sur de bonnes bases", a annoncé mardi Matthias Fekl.

Le secrétaire d'Etat français au Commerce a déclaré sur RMC qu'il n'y avait "plus de soutien politique" de Paris à ces tractations entamées en juillet 2013 entre Européens et Américains.

"A la fin du mois de septembre, lorsque les ministres du Commerce extérieur se réuniront à Bratislava pour avoir un échange sur ce sujet comme sur d'autres, je demanderai au nom de la France l'arrêt des négociations sur le Tafta", a-t-il dit.

Une réunion informelle est prévue le 23 septembre prochain en Slovaquie.

"Ce que demande la France, c'est l'arrêt pur, simple et définitif de ces négociations", a souligné Matthias Fekl.

"Pourquoi? Parce qu'elles ont été engagées dans l'opacité. Il faut un coup d'arrêt net, clair et définitif pour ensuite pouvoir reprendre des discussions sur de bonnes bases", a-t-il ajouté.

Pour Matthias Fekl, les discussions ne sont pas "à la hauteur de la relation historique entre l'Europe et les Etats-Unis" qui selon lui "ne donnent rien ou alors des miettes".

Le ministre allemand de l'Economie, Sigmar Gabriel, avait estimé dimanche que le TTIP (Tafta en anglais) était "fini", les deux parties ayant échoué à s'entendre sur un seul point des 27 chapitres en discussion.

Le 14e round de négociations s'est tenu à la mi-juillet.

(Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.

Avertissement

Une erreur est survenue, merci de re-essayer ultérieurement.